asbl ASET

Aide humanitaire au Belarus

Association située sur le plateau de Herve

Belgique - province de Liège

Contactez-nous  -  tél/fax : 087/468993  -  GSM : 0476/484200

Nos missions

Vente de produits locaux à Gomel

Bienvenue

1001 façons d’aider

Agenda

Les Mémoires d’Aset

La Biélorussie

Plan du site   |   Sommaire  >   Les Mémoires d’Aset  >  Voyages humanitaires en Biélorussie  >   A la rencontre de notre "famille-partenaire"
aset Album photos [?] Imprimer un document...
Première publication : mai 2002
Actualisé : 31 août 2002

A la rencontre de notre "famille-partenaire"


Au mois de juillet 2001, nous avons accueilli pour la première fois une petite fille biélorusse de 9 ans : Irina. Le mois fut très chouette et les relations avec Irina se passaient fort bien même si le dépaysement et l’éloignement de ses petits frères furent difficiles à vivre au début. A la suite de ce séjour, nous avons échangé quelques lettres avec la famille d’Irina.

Au mois de janvier, Josine et André nous ont proposé de nous joindre au groupe qui partait en avril et rencontrer ainsi notre "famille - partenaire" à l’autre bout de l’Europe. Après de nombreuses hésitations et malgré un problème à l’épaule, nous sommes partis fin mars.

Je pourrais détailler le programme de chaque jour et expliquer nos activités. Toutefois, ce qui me marque, c’est la façon dont on vit après une telle expérience. J’ai l’impression, un mois après mon retour, d’avoir laissé un petit bout de mon cœur là-bas. Beaucoup de mes pensées partent là-bas.

L’aspect du voyage qui m’a le plus touchée fut le point de vue relationnel. Que de richesses dans les conversations fortuites dans le car, aux arrêts, aux douanes, aux repas. Entre les Belges participant au voyage, une complicité et une joie de se rencontrer furent visibles dès le départ à Barchon et n’a pas quitté le groupe jusqu’à son retour à Herve.

Séjour à Xholstovo

Le fait de ne pas parler le russe aurait pu être une barrière. Pas du tout. J’ai été très surprise de la facilité avec laquelle nous avons communiqué tout au long de notre séjour à Xholstovo (le village d’Irina). La présence de Josine y était pour beaucoup mais les quelques fois où nous fûmes seuls avec nos amis biélorusses furent aussi très riches. Nous n’avons bien sûr pas partagé de grandes considérations philosophiques mais simplement une joie de vivre et d’être ensemble. Nous avons comparé nos modes de vie. Souvent, on aurait tendance à se considérer, nous, Européens de l’Ouest, supérieurs avec notre mode de vie moderne. Et bien, j’ai réalisé dans ce petit village de kolkhoze à quel point nous avions perdu une qualité d’accueil de l’autre mais aussi une simplicité dans notre manière d’être ensemble. Je pense que je n’oublierai jamais le grand barbecue avec différentes familles du village : les femmes partagent les denrées, les hommes vont chercher du bois et les enfants grillent la viande. Tout cela dans une bonne humeur presque enfantine. Dans ma mémoire est aussi gravée la soirée de chants en français et en biélorusse autour d’un verre de vodka.

De retour à Minsk

Le séjour à Minsk nous a permis de rencontrer Vladimir et sa maman. Tous deux vivaient très détendus et l’accueil fut chaleureux et convivial. Nous avons été très gâtés et reçus comme des princes. Nous avons pu partager beaucoup d’idées sur la culture, les voyages, la géographie, l’histoire, la vie en Belarus et en Europe de l’Est,… Tout cela en mélangeant le russe, l’allemand, l’anglais et le français. C’était vraiment très amusant.

Vladimir n’apprenait le français que depuis trois mois mais il le parlait déjà très bien. Il nous a servi de chauffeur et de guide. Il a fait cela comme un chef. Ce qui nous a frappés également, c’était la sérénité dans laquelle lui et sa maman vivaient. La petite phrase "Pas de problème" fut dite et répétée à maintes reprises. Non, rien ne fut un problème. Ah, si nous avions pu rapporter dans nos valises, ne fusse qu’un petit peu de cette philosophie de vie… !

Vous l’aurez compris, nous avons vraiment aimé ce voyage à la fois surprenant et dépaysant. Une chose est sûre : nous y retournerons. Merci Josine et André de nous avoir permis de vivre une telle expérience.

Post-Scriptum :

Extrait de notre périodique trimestriel "Nadièjda" n°19 - mai 2002

contactez-nous !.
Fabienne Petit

Maman d’accueil

Accueil - Santé - Enfants de Tchernobyl a.s.b.l.       www.aset.be
Siège social : rue du Bief, 37 B-4652 Herve - tél/fax : 087/468993 - Compte : BE75 0682 1667 1351