asbl ASET

Aide humanitaire au Belarus

Association située sur le plateau de Herve

Belgique - province de Liège

Contactez-nous  -  tél/fax : 087/468993  -  GSM : 0476/484200

mesure du caesium 137

Par André Paris près d’une école à Novozybkov (Russie)

Bienvenue

1001 façons d’aider

Agenda

Les Mémoires d’Aset

La Biélorussie

Plan du site   |   Sommaire  >   1001 façons d’aider  >  Services à nos membres  >   J’accueille un enfant biélorusse pour la première fois
aset [?] Imprimer un document...
Première publication : 19 juin 2011
Actualisé : 19 février 2016

La vie au quotidien...

J’accueille un enfant biélorusse pour la première fois


Votre petit invité de Biélorussie va découvrir lors de ses premiers jours en Belgique un monde tellement différent du sien. Pour vous aider à bien débuter le séjour, nous allons aborder quelques aspects de la vie de tous les jours.

La santé

La fragilité de la santé de certains enfants pourrait se manifester par des maux de tête ou par une fatigue nécessitant des repos fréquents. Il n’y a guère lieu de s’inquiéter, sauf si cela devait persister.

La radioactivité

Bien que vivant en zone contaminée, les enfants ne présentent aucun danger de contamination. Une personne ou un objet qui reçoit un rayonnement d’un corps radioactif ne peut, à son tour, devenir une source de rayonnement ! Voir : Les effets de la radioactivité sur l’être humain

La nourriture

La nourriture biélorusse est différente de chez nous. La plupart de nos légumes leur sont inconnus. La viande telle que nous la présentons sur nos tables éveillera leur curiosité. Certains aliments (le lait par exemple) leur sont interdits et représentent à leurs yeux un danger pour la santé. Comme pour nos enfants, il faut leur apprendre à découvrir nos mets. Ils apprécient les fruits, leur variété est grande en cette période de l’année.

JPEG - 71.6 ko
Repas typiquement biélorusse

Le bain

Certains enfants ne connaissent pas l’usage de la douche et de la baignoire. A son premier contact, ils montreront peut-être une certaine réticence mais ils s’y familiariseront très vite. Expliquez-leur l’usage de notre robinetterie !

Petit cafard

Peut se manifester chez les enfants qui viennent pour la première fois. Un petit coup de fil à l’interprète pourra les rassurer, jamais aux parents.

Téléphone

L’excès d’appels téléphoniques vers la Biélorussie perturbe le séjour de l’enfant. Trois appels téléphoniques à ses parents, un au moment de l’arrivée et deux autres répartis pendant le séjour sont amplement suffisants. Voir également : Comment téléphoner en Belarus ?

Internet

L’évolution des moyens de communication n’épargne pas la Biélorussie. Plusieurs logiciels permettent de communiquer à distance. Nous émettons les mêmes remarques pour Internet que pour le téléphone.

Au retour de l’enfant

Remettez-lui une petite lettre pour sa famille, même en français. Vous y indiquerez votre adresse complète en caractères d’imprimerie ainsi que votre numéro de téléphone. Joindre quelques photos prises au cours du séjour de l’enfant.

Il vous reste encore des questions ! Consultez alors notre Foire Aux Questions ou contactez-nous !.

contactez-nous !.
Le comité d’Aset

Accueil - Santé - Enfants de Tchernobyl a.s.b.l.       www.aset.be
Siège social : rue du Bief, 37 B-4652 Herve - tél/fax : 087/468993 - Compte : BE75 0682 1667 1351