asbl ASET

Aide humanitaire au Belarus

Association située sur le plateau de Herve

Belgique - province de Liège

Contactez-nous  -  tél/fax : 087/468993  -  GSM : 0476/484200

Transports en commun

Souvent bondés à Minsk

Bienvenue

1001 façons d’aider

Agenda

Les Mémoires d’Aset

La Biélorussie

Plan du site   |   Sommaire  >   Les Mémoires d’Aset  >  Des enfants biélorusses en Belgique  >   Le voyage d’Alésia en Belgique
aset [?] Imprimer un document...
8 septembre 2010

Le voyage d’Alésia en Belgique


Je me présente : Elodie, 12 ans . Nous avons accueilli Alésia du 24 juillet au 22 août 2010 Voici mes impressions et émotions sur le séjour d’Alésia

Le 24 juillet au environ de 15h00 le car rempli d’enfants arrive au CPH la question est : quelle est notre petite Alésia ? Papa aide à décharger les bagages sur le temps que nous regardons laquelle pourrait être la nôtre. Ensuite, les enfants descendent du car et vont s’installer sur la scène. Monsieur et Madame Deru ainsi que les interprètes s’occupent de donner à boire aux enfants, Madame Deru fait un petit discours et enfin on nous appelle pour aller chercher notre petite Alésia. Quel suspense… oh quel est mignonne, elle a de magnifiques cheveux, pour 9 ans, elle est toute petite, elle est toute mince, elle va flotter dans mes vêtements qui sont trop petits pour moi !

Bon, il ne faut pas trainer car on a déjà un anniversaire ce soir.

JPEG - 24.7 ko
Alesia dans sa famille d’accueil

Vite,vite prendre sa douche lui expliquer que l’eau n’est pas gratuite puis on file dans la voiture, direction l’autrucherie à Dinant.. Arrivés là-bas, dire bonjour à tout le monde puis elle nous demande pour aller voir les autruches, on fait plein des photos, on mange,… Ensuite gros soucis, nous ne comprenons pas ce qu’elle essaie de nous dire donc on téléphone aux interprètes. Elle essaie tout simplement de nous dire qu’elle est très très fatiguée donc vite dire au revoir puis en voiture elle s’endort dans la voiture. Papa la met dans le lit juste le temps de dire bonne nuit (спокойной ночи) qu’elle dort déjà .

Le lendemain, on se demande si elle respire toujours tellement elle dort tard. Enfin, elle se réveille, nous lui demandons si elle sait rouler à vélo, elle nous dit que oui donc on prépare un sac à dos et maman dit par précaution d’essayer dans la rue pour être sure qu’elle sait rouler. Malheureusement elle est incapable de rouler seule à vélo, mais en trois jours après quelque chutes quelques égratignures et beaucoup de volonté, elle sait rouler et elle cavale.

Puis le premier lundi, nous allons à Paradisio. Nous pensons qu’elle préfère les poissons aux oiseaux mais quel sourire elle a fait devant la plaine de jeux .A peine descendue du toboggan qu’elle y remonte déjà et tout le temps comme çà. Bon il est l’heure de retourner, tout le monde dans la voiture ! Vite manger un petit bout avant d’aller faire dodo.

JPEG - 37.6 ko
parcours a l’aveugle,…

Les jours qui suivent, elle fait connaissance avec les voisines Inès, Magali, Amandine ainsi qu’Emy une copine, Flavie ma nièce, et toute la famille. Nous essayons de lui apprendre à nager en allant régulièrement à la piscine : pas évident… Tous les samedis, elle peut téléphoner à ses parents. Nous avons aussi fait énormément de balade à vélo. Nous sommes allés un jour à Walibi. Nous étions étonnés car elle n’avait peur de rien même pas des attractions fortes (exemple : le loup garou, le dalton terror,…) Sans oublier le pique-nique organisé par l’association. Nous avons participé à la chasse au trésor où il s’agissait de noter le plus de noms d’arbre possible et trouver un trésor (labello), faire de l’arc a flèche, jeu de massacre, parcours a l’aveugle,… Malgré que la météo des jours précédents n’était pas au rendez- vous c’était génial !

Pour ce qui est de la nourriture elle a beaucoup aimé les carottes crues et nous avons essayé des dranikis une recette de là-bas : super bons…

Le mois passe tellement vite qu’on se retrouve déjà le jour avant le retour il faut repasser les derniers vêtements aller faire les courses, dire au revoir aux voisins, aux amis, à la famille,… et surtout profiter des derniers moments ensemble. Quelques jours avant on nous a téléphoné pour nous dire que le car ne serait là qu’à 12h30. Donc on prend une douche sur le temps que maman prépare la valise. Nous ne pouvons prendre qu’un sac pour mettre dans les soutes et un tout près de l’enfant. La valise est trop petite !!Donc il faudra qu’on mette les autres vêtements dans un colis via le convoi de l’association et donc faire un tri.

Mais arrivé là-bas à midi et demi on nous dit que l’on peut aller manger ou revenir vers 14h30 -15h00 on rentre, on joue une quarante-neuvième partie de Skip-Bo puis manger une dernière glace avant de retourner au CPH pour attendre le car jusque 16h00. Alésia nous donne à peine un bisou car elle veut aller au deuxième étage.

Ils n’arrivent pas à mettre tous les bagages dans la soute. Tout se calcule au centimètre près !

Enfin ils ont réussi à tout mettre… bon les derniers au revoir Alesia n’a pas versé de larmes par contre maman bien. On rentre et il ne nous a pas fallu longtemps pour se rendre compte du vide qu’il y a à la maison !!

Elodie V

contactez-nous !.
Elodie V.

Amie d’accueil

Accueil - Santé - Enfants de Tchernobyl a.s.b.l.       www.aset.be
Siège social : rue du Bief, 37 B-4652 Herve - tél/fax : 087/468993 - Compte : BE75 0682 1667 1351