asbl ASET

Aide humanitaire au Belarus

Association située sur le plateau de Herve

Belgique - province de Liège

Contactez-nous  -  tél/fax : 087/468993  -  GSM : 0476/484200

Tour permettant une vue sur la centrale de Tchernobyl

Bienvenue

1001 façons d’aider

Agenda

Les Mémoires d’Aset

La Biélorussie

Plan du site   |   Sommaire  >   La Biélorussie  >  La catastrophe de Tchernobyl  >   Tchernobyl, 17 ans après
aset [?] Imprimer un document...
23 avril 2004

Tchernobyl, 17 ans après

un dossier d’information de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire


Publié en avril 2003, Tchernobyl, 17 ans après est un dossier d’information établi par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (organisme français qui réalise des recherches, des expertises et des travaux dans le domaine de la sûreté nucléaire). Ce volumineux rapport (102 pages) est un intéressant état de la question sur l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Après une introduction générale dans laquelle sont examinés le devenir du site de Tchernobyl après l’arrêt de la centrale ainsi que les conséquences de l’accident dans les pays les plus exposés, le document est divisé en quatre chapitres.

Le premier concerne la centrale de Tchernobyl proprement dite. Le contexte et les enjeux de son arrêt ainsi que les travaux ayant accompagné celui-ci y sont analysés. Le point est fait sur le problème du fameux « sarcophage », vaste construction qui recouvre la majeure partie des bâtiments contaminés.

Dans le deuxième chapitre, ce sont les conséquences sanitaires de l’accident dans les régions les plus exposées qui sont analysées. Les questions délicates de la mortalité après l’accident et de l’évaluation des doses reçues, tant chez les travailleurs du site que chez les populations des régions contaminées sont abordées de façon fort rigoureuse. Les effets sanitaires observés sur les populations des territoires les plus exposés sont minutieusement passés en revue, spécialement les cas de cancers thyroïdiens (en augmentation depuis 1990), de leucémies (qui, en revanche, ne semble pas se multiplier de manière significative) et de malformations congénitales (une multiplication des cas d’anomalies congénitales est suspectée mais non confirmée).

Dans le troisième chapitre, c’est toute la problématique de la gestion des territoires contaminés dans les environs de Tchernobyl qui est examinée. On y traite notamment du problème complexe des travaux de décontamination. Cette opération est gigantesque : selon l’enquête, douze millions de mètres cubes de matériaux seraient à décontaminer.

Le quatrième chapitre est spécifiquement consacré aux conséquences sanitaires de l’accident de Tchernobyl sur le territoire français.

Un lexique des termes scientifiques et d’intéressantes annexes traitant notamment de la coopération internationale sur Tchernobyl et des caractéristiques techniques du réacteur soviétique responsable de l’accident complètent ce dossier.

Bien qu’il ne s’agisse pas à proprement parler d’un document de vulgarisation, Tchernobyl, 17 ans après reste d’une lecture accessible. Ce rapport très complet présente le grand intérêt d’apporter un éclairage non seulement rigoureux mais suffisamment synthétique pour être abordable et lisible. De surcroît, il est en français. De nombreux graphiques, tableaux statistiques, cartes et photos illustrent les textes.

Attention toutefois, s’il est d’un grand intérêt, le dossier complet (au format pdf) est un peu long à télécharger (2,5 Mo). On trouve aussi d’autres dossiers fort documentés sur le site de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (suivre le lien « dossiers de presse »), ainsi qu’un autre très intéressant dossier sur Tchernobyl.

contactez-nous !.
Philippe Tomsin

Parent d’accueil

Accueil - Santé - Enfants de Tchernobyl a.s.b.l.       www.aset.be
Siège social : rue du Bief, 37 B-4652 Herve - tél/fax : 087/468993 - Compte : BE75 0682 1667 1351